Grooveshark : une alternative gratuite à Deezer

le

Deezer, au début c’était super : on écoutait de la musique gratuitement sur le net sans avoir à installer un logiciel et en s’inscrivant gratuitement on pouvait conserver ses listes, les partager etc…

Puis, ils ont commencé à mettre de la pub… bon… au début c’était juste de temps en temps, ça allait, et puis il fallait bien trouver un moyen de se rémunérer…

Mais la pub a été de plus en plus omniprésente…

Et vint le jour où comme ça, d’un seul coup, on nous explique que l’on a juste le droit d’écouter 5 heures de musique par mois et que si on veut plus, ben il faut payer… ah bon? ben ciao Deezer !! …

et bonjour Grooveshark !!

C’est quoi au juste Grooveshark ?

Grooveshark a été créé en mars 2007 aux USA par trois étudiants de l’université de Floride

A l’origine le logiciel P2P s’appelait « Blue Shark » (requin bleu), une référence à Ubuntu qui donne un nom de code à ses versions sous forme d’un adjectif et d’un animal. Finalement « Blue » a été remplacé par « Groove ».

En 2010, le site propose plus de 7 millions de titres, grâce aux envois de musique par les utilisateurs ayant un compte. En mars 2010 l’envoi de musique permet encore d’augmenter le nombre de titres à l’écoute pour tout le monde, sans restriction géographique5. En 2010, le site revendiquait 6,5 millions de visiteurs uniques chaque mois dans le monde.

Voilà pour les présentations. bien sûr, Grooveshark propose aussi une offre payante, avec des services allant de 6$ à 9$ par mois selon que l’on veuille se débarrasser de la colonne de pub ou bien pour disposer du service sur son mobile.

Mais à côté de ça, la version gratuite reste illimitée et, cerise sur le gateau, le catalogue proposé est bien plus fourni que celui de son concurrent 🙂 …. D’ailleurs, j’y trouve tout ce que je ne pouvais écouter pas chez son concurrent direct.

L’interface quant à elle est très intuitive et il ne m’a pas fallu plus de 2h00 pour reconstituer mes playlists préférées constituées de près de 4000 titres. Le moteur de recherche auto-complétif est très performant également et aide à la constitution de listes.

Côté techno, c’est du bon html 5, donc pas de surprises pour les utilisateurs de navigateurs modernes.

Voilà pour le topo, j’adopte Grooveshark comme mon player favori… en attendant qu’il me déçoive avec un « coup de Trafalgar » à la Deezer ou avant la venue d’un petit nouveau encore plus brillant 🙂

L'interface de Grooveshark
L’interface de Grooveshark

et en plus de celà il y a plein de moyen d’exporter facilement des morceaux sur divers réseaux sociaux ou site web :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s